La physique du rayonnement

 

 

Le spectre électromagnétique

Le spectre électromagnétique: des ondes avec une longueur d'onde différente

Le spectre électromagnétique est la décomposition du rayonnement selon ses différentes composantes en termes de fréquence (ou période), d'énergie des photons ou encore de longueur d’onde associée, les quatre grandeurs ν (fréquence), T (période), E (énergie) et λ (longueur d’onde) étant liées.

La lumière visible: le seul regard sur le monde

Seule une infime partie des ondes électromagnétiques est perceptible par l'oeil humain : c'est la lumière visible (de longueur d'onde comprise entre 0,4 et 0,8 um).  Si on faisait correspondre le spectre électromagnétique à une fenêtre de 30 millions de kilomètres de long, il ne faudrait ouvrir la fenêtre que de 3 centimètres pour laisser passer la lumière visible.

Bien que les ondes radio, infrarouges, ultraviolettes, X et gamma soient toutes des « couleurs » invisibles, ce sont toutes, comme les ondes visibles, de la lumière.

La lumière blanche est la somme de toutes les fréquences sensibles à l'oeil, du premier rouge ou dernier bleu-violet. C'est la lumière du jour, celle qui nous éclaire depuis le soleil et que nous tentons de reproduire avec nos lampes. Ainsi, si l'une ou l'autre de ces ondes est réduite ou augmentée, la couleur globale générale variera de même.

Par exemple, le ciel bleu la journée où les ultraviolets sont diffusés dans l'athmosphère ou alors le rouge du coucher de soleil où les bleus sont retenus par une plus longue couche d'air à traverser.